Le concept de « stylist » cartonne aux Etats-Unis

Vous êtes passionnée de mode, de haute-couture et de bijoux de luxe mais votre situation financière vous met des bâtons dans les roues à chaque fois que vous essayez de vous tourner vers ce domaine ? Alors voici un concept qui devrait fortement vous intéresser.

« No riches with rags »…

« From rags to riches » (des guenilles à la richesse), c’est l’expression américaine qu’on utilise pour mentionner le rêve américain. Mais il y a mille et une étapes à suivre pour passer des guenilles à la richesse. Evidemment, il serait difficile d’aller postuler à un emploi dans la haute-couture si vous même portez des pantalons troués ou des pulls tâchés, ou pour une bijouterie de luxe comme celle-ci si vous n’avez même pas les moyens de vous acheter des bijoux fantaisies.

Les « stylists » à l’américaine

Bien évidemment, la tenue vestimentaire n’est pas le seul impératif dans le milieu, et les employeurs l’ont bien compris. Pour ne pas passer à côté des compétences de milliers de femmes passionnées de mode et de bijoux, nombreux sont ceux qui se sont mis à proposer des postes indépendants afin de promouvoir leur marque.

C’est ainsi qu’on assiste à la naissance d’un nouveau concept, celui de stylist indépendante : les marques choisissent un lieu de rencontre, comme un café ou un salon de thé, annoncent leur volonté d’embaucher des indépendantes et, à l’issu de la rencontre, contractent les ambassadrices qu’elles ont trouvé les plus à même de diffuser leur marque. Celles-ci recevront alors une commission sur tous les produits vendus, de l’ordre d’une trentaine de pourcent en général.

Une « réunion Tupperware » de la mode

C’est en quelque sorte le même concept qu’avait mis en place la marque Tupperware à l’époque, mais dans le domaine de la mode et des bijoux. Un groupe d’amies va organiser une petite réunion entre elles et faire appel à l’une des ambassadrices embauchées par une marque. Celle-ci va alors venir non seulement présenter les produits et nouveautés de la marque en question, mais aussi fournir des conseils sur les tendances actuelles, la morphologie, les associations bijoux-vêtements qui marchent bien, etc.

Bien sûr, les ambassadrices sont d’abord formées par un coach, qui assiste également à leur première réunion et reste à disposition par la suite pour continuer à les former tout au long de leur mission.

Aux Etats-Unis, le concept est en plein essor à l’heure actuelle, et commence même à s’immiscer sur le sol français. Passionnées de mode et de bijoux, préparez-vous à vous révéler au grand public !

Moi c’est Amanda, bloggeuse invétérée, passionnée de décoration comme de la vie et de mes deux enfants.